Les projets

Concrètement, avec mes ventes en Suisse j’ai pu :

• Distribuer des sacs de riz, huile, sucre et savon aux défavorisés.

• De donner des moyens financiers aux femmes qui viennent d’accoucher à la maison, la possibilité d’avoir un contrôle médical après leur accouchement et de régler les factures de médicaments qui leurs étaient prescrits sur ordonnance. La plupart de ces femmes ne voient pas de médecin durant les 9 mois de leur grossesse.

• Anita a pu bénéficier d’un traitement réparateur et d’être suivie pour une malformation cardiaque dans une clinique de Dakar, financement des consultations et médicaments, transports et nourriture.

Et voici quelques exemples de projets réalisés :

Nioror

A l'âge de 4 ans, Nioror a été atteint d’une poliomyélite et n’a jamais reçu d’aide.

Ses jambes sont recroquevillées et ne peuvent plus assumer de porter son corps.

Il se déplace toujours assis en se propulsant à l’aide de ses bras pour avancer.

Pour ce cas particulier, un souper de soutien a été organisé en Suisse.

Cette soirée a été dans son ensemble sponsorisée et les dons ont été nombreux.

Ce franc succès a permis de lui acheter une chaise roulante en Suisse.

Elle a été acheminée à Pikine, où il habite dans un quartier pauvre de Dakar.

Sa case a été rénovée, peinture, pose de carrelage, une douche et WC à l’intérieur.

Depuis 2010 je lui envoie CHF 60.00 par mois.

 

Association pour la Scolarité des Enfants Touaregs

Lors d’un voyage j’ai rencontré Ahamadou Iddine à Saly (Sénégal), Touareg, bijoutier.

Il m’a présenté son association qui permet de promouvoir la scolarité des enfants touaregs de Tarbiyat-Niamey, au Niger.

Par la vente des bijoux, il finance la scolarité de 30 enfants dans son village.

Pour l’aider, je lui achète des bijoux et les revends en Suisse.

C’est grâce à ce partenariat que nous faisons travailler une dizaine d’artisans bijoutiers.

 

Une maison pour les Touaregs

En novembre 2013, sur la lagune de la Somone (Sénégal) j’ai rencontré un 2ème Touareg prénommé Saleck également vendeur de bijoux.

Il est le chef d'un village dans le désert du Sahara, région de Tombouctou.

Avec sa famille il a dû fuir, suite à la rébellion qui a eu lieu en 2012 dans le nord du Mali.
Dès ce jour, il était dangereux et impensable de continuer à vivre en nomade dans le désert.

Toute sa famille au nombre de dix, s‘est réfugiée au camp de Mbera en Mauritanie.

La vie dans ce camp était difficile et dès que la situation s’est stabilisée à Tombouctou, Le désir de Saleck fut d‘acheter une maison pour les siens.

Ce logement lui permettrait également d‘accueillir les gens du village lorsqu’ils doivent venir au dispensaire ou en ville pour effectuer leurs achats.

Il n’avait pas les moyens financiers pour concrétiser cet achat. Nous en avons parlé, et je lui ai proposé un marché :
Je lui avançais la moitié soit CHF 2500.- et lui proposais de revenir me voir au Sénégal en mars 2014 avec des bijoux que je pouvais vendre à mon retour en Suisse.


Durant cette période de troubles, il a dû vendre ses chameaux et moutons. Il était triste d’avoir été obligé de s’en séparer.

En voyant son désarroi, je décidai d’acheter un chameau et de lui en confier la garde.

Il a retrouvé son sourire, et maintenant j’attends impatiemment que la situation s’améliore pour traverser le Sahara sur mon chameau !

 

 

 

Projets réalisés depuis janvier :

 

L'école pour Hadiza

Depuis début janvier, grâce à un parrainage, Hadiza va au jardin d’enfants de Tombouctou.

Elle est très contente et y va avec beaucoup de plaisir.

C’est la fille de Saleck et elle est la première fille de la famille à être scolarisée.

En février, deux familles de Touaregs réfugiées au camp de Mbera ont été rapatriées à Tombouctou.

Depuis mars, aide à Fatou pour son accouchement et, suite à des complications, participation à divers soins médicaux.

En juin, Fida une femme du village de Saleck dans le désert a eu une grave crise de paludisme, avec le 4x4 elle a été rapatriée à Tombouctou et hospitalisée, après une semaine de soins elle a pu regagner le village en bonne forme

En août, Saleck est allé dans un village du désert, chercher sa grand-maman qui était souffrante. Elle a reçu les soins nécessaires à l’hôpital de Tombouctou et après 3 jours elle est rentrée chez elle. Elle a eu un don d’un sac de riz et de mil

Depuis le mois d’avril, la famille d’Abderrahmane reçoit un sac de riz par mois

 

En octobre grâce à des parrainages :

Au Mali :

• Inscription des 3 enfants d’Abderrahmane et de Mariama à l’école primaire de Tombouctou

• Inscription de Hadiza et Mohammed au jardin d’enfants de Tombouctou

Au Sénégal :

• Inscription de Daouda Samb au lycée de Mbour

• Soutien à Ousmane pour sa 3ème année à l’école d’ingénieurs de Thiés

En décembre :

• Vente des bijoux, foulards, peinture et statues pour le marché de Noël.

Actions réalisées en 2016

En janvier : rapatriement de la famille d’Alpha du camp de Mbrera pour leur village du désert.

Aide à Aissa suite à son accouchement de jumelles prématurées, malheureusement une seule survivra.

Début mars ; la grand-mère de Saleck a dû être hospitalisée d’urgence suite à une grave crise de paludisme, après une semaine elle sera rétablie. Elle recevra un sac de riz pour retourner chez elle.

En mai ; Hadiza a une importante crise de paludisme et doit être hospitalisée 3 jours.

Comme la saison des pluies s’approche, des travaux d’entretien et de consolidation à la maison sont entrepris, les constructions en banco sont fragiles et en cas de fortes pluies peuvent s’écrouler.

En juillet : une des personnes qui est au camp de Mbera est très malade et Saleck part avec médecin depuis Tombouctou, pour le soigner.

Finalement à la fin du mois toute la famille va quitter le camp pour retourner au village. C’était les derniers qui restaient et ils sont très heureux d’être de retour après 4 ans passés dans le camp de réfugiés.

En août : un après-midi, depuis le village Aboubakrine est arrivé à dos de chameau à Tombouctou, il est très malade. Saleck va l’amener en urgence à l’hôpital mais malheureusement il va décéder dans la nuit, probablement d’une forte crise de paludisme. Paix à son âme.

Un don d’un sac de riz et de mil est fait à la famille.